La démographie française en forme07/09/2015  



Si les bébés nés en 2014 portent en grande majorité le seul nom de leur père (83 %), un sur dix porte les noms accolés de ses deux parents. Cette transmission dépend du statut matrimonial des parents, de leur pays de naissance et aussi de leur région de résidence. L’enfant reçoit nettement plus fréquemment un double nom de famille quand ses parents sont nés en Espagne ou au Portugal. C’est aussi le cas des résidents du sud-ouest de la France.

(source Insee)
 


 Autres articles sur le même sujet :
Les femmes gagnent 25% de moins que les hommes

L’étude de l’Insee sur les revenus salariaux des Français en 2013 montre que le revenu salarial moyen des femmes est inférieur d’un quart à celui des hommes.

2014 et le regain d’intérêt des Français pour l’immobilier

L’intérêt des Français pour l’immobilier semble de nouveau se manifester en cette deuxième partie d’année 2014, et la baisse continue des taux de crédit immobilier ne semble pas y être étrangère. Le courtier meilleurtaux.com enregistre en effet 20 % de dossiers déposés en plus par rapport à 2013.

Attention aux abus de droit sur le PEA

Le nombre de saisines du Comité de l'abus de droit fiscal, qui vient de publier son rapport annuel, a régressé en 2014 : 38, contre 54 en 2013 et 52 en 2012. Il reste toutefois à un niveau plus élevé que celui observé en 2010 (18 saisines) et 2011 (21 saisines).

La construction repart !

Les ouvertures de chantiers ont été nombreuses l’année passée en Ile-de-France, atteignant presque leur plus haut niveau en 15 ans avec 64 200 logements débutés et, sur les trois derniers mois, une hausse de 23,5% par rapport aux mêmes mois en 2014.

La part des ménages endettés est stable

La part des ménages détenant un crédit est relativement stable depuis 2014, à 46,4 %, selon l'Observatoire des crédits aux ménages, qui vient de publier son rapport annuel.

Le niveau de vie des Français stagne

Selon une étude de l’Insee, en 2014, en France, le niveau de vie médian de la population s’élève à 20 150 euros annuels, soit un montant proche de celui de 2013 en euros constants.