Immobilier : Le pessimisme est de rigueur pour 201505/01/2015  



Fin 2014, selon les professionnels de l’immobilier, 47 % de leurs clients étaient pessimistes et 29 % attentistes quant à la concrétisation de leur projet immobilier. Six professionnels sur dix (61 %) considèrent que le marché s’est détérioré au cours des quatre derniers mois (fin 2014) et trois sur dix (29 %) qu’il est resté stable. Dans ce contexte, 58 % des professionnels de l’immobilier déclarent néanmoins avoir globalement atteint leur objectif commercial. En 2015, les professionnels de l’immobilier anticipent une baisse des prix dans l’ancien et une stabilité dans le neuf. Concernant le neuf, ils sont 57 % à anticiper une stabilité des prix, lorsque 28 % pronostiquent une baisse (la moitié d’entre eux considèrent que cette baisse de prix sera comprise entre 2 et 5 %). Par ailleurs, le nombre de transactions devrait rester stable (pour 40 %) ou baisser (pour 39 %). Dans l’ancien, 52 % des professionnels de l’immobilier anticipent une baisse des prix. Elle pourrait être significative : parmi ceux qui anticipent une baisse, 47 % pensent qu’elle sera comprise entre 2 et 5 % et 40 % qu’elle ira au-delà de 5 %. Le nombre de transactions devrait rester stable (pour 48 %) ou baisser (30 %). Dans ce contexte, la profession immobilière se répartit entre deux tiers d’opérateurs pessimistes (49 % plutôt pessimistes et 15 % très pessimistes) et un tiers d’optimistes (33 % plutôt optimistes et 2 % très optimistes) sur l’avenir du marché du logement. Le contexte économique (96 %) et l’évolution du pouvoir d’achat des ménages (79 %) nourrissent le pessimisme des professionnels de l’immobilier. À l’inverse, le niveau bas des taux d’intérêt (80 %), l’évolution des prix (58 %) et les dispositifs de soutien à l’achat (58 %) expliquent qu’un tiers des professionnels soient optimistes.

 Autres articles sur le même sujet :
Les agents immobiliers retrouvent le sourire

Les deux tiers des professionnels de l’immobilier se disent optimistes pour l’évolution du marché du logement cette année en France, alors qu’ils n’étaient qu’un sur trois fin 2014 à prédire une bonne année 2015, selon une enquête Crédit Foncier/CSA.

Forte progression de l'épargne salariale

Le Club de l'Epargne retraite publie son 4e baromètre réalisé en partenariat avec l'institut de sondage Harris Interactive.

Quel est le portrait-robot du particulier investisseur locatif ? ?

Une étude réalisée par le Crédit foncier dresse le profil-type du particulier investisseur en immobilier locatif.

Immobilier locatif : quels sont les moteurs d’investissement ?

La motivation principale qui pousse les particuliers à réaliser un investissement immobilier locatif, est la fiscalité. C’est la première raison citée par les deux tiers des ménages interrogés par le Crédit Foncier, dans une étude réalisée à l’occasion de l’ouverture du salon Patrimonia.

La pierre reste une valeur sûre

Selon un sondage réalisé par meilleurtaux, 78% des Français considèrent l’immobilier comme le placement le plus sûr pour leur avenir et 70% estiment que le Prêt à Taux Zéro (PTZ) est l’un des meilleurs moyens d’accéder à la propriété.

Quatre mois pour signer un compromis

Le Crédit Foncier a réalisé une nouvelle étude auprès de 3 779 ménages. Constat : le marché immobilier est plus fluide.