Une fiscalité de l’épargne désormais simple et lisible19/11/2018  



Selon une étude de l’Amafi, l’association française des marchés financiers, grâce au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU), la France rejoint désormais le club des pays à fiscalité de l’épargne simple et lisible. Ce ralliement ne doit toutefois pas dissimuler qu’il est effectué sur un niveau d’imposition élevé (30 %, comme en Suède) en comparaison avec ceux de différents pays voisins européens (Allemagne Italie Espagne, autour de 25 %). Il est cependant trop tôt pour savoir si le taux français des prélèvements obligatoires sur le capital exprimé en pourcentage du PIB se rapprochera enfin de la moyenne européenne alors qu’il est 2 points au-dessus de cette moyenne depuis une quinzaine d’années, et même de 4 points au-dessus du taux allemand.


 Autres articles sur le même sujet :
Faire du Malraux sans capital

Pour rendre accessible le régime fiscal des monuments historiques au plus grand nombre, des opérateurs innovent.

Quand Macron dope le marché de l’immobilier de luxe

Magique ! La France regagne le classement des pays les plus attractifs actuellement sur le marché de l’immobilier de prestige international.

Le patrimoine des plus riches explose

Le patrimoine cumulé des 1% les plus riches du monde a dépassé l'an dernier celui des 99% restants.

Pourquoi il faut changer la fiscalité de l'immobilier

Une note de France Stratégie explore des options visant à modifier la structure de fiscalité du logement en France.

Les versements augmentent dans les dispositifs d'épargne salariale

Plus de 10 millions de salariés sont concernés par l'épargne d'entreprise. Selon l'Association française de la gestion financière (AFG), au 30 juin 2016, les versements nets ont doublé en un an sur les dispositifs d'épargne salariale pour atteindre 3 milliards d'euros.

Quand les impôts locaux font perdre 3 milliards à l’Etat

Un rapport de la Cour des comptes dénoncent le système « particulièrement complexe et mouvant » du prélèvement des impôts locaux par l’Etat.