Epargne salariale, le départ en retraite n’entraîne pas la fermeture des plans12/11/2018  



Le déblocage des avoirs détenus sur un plan d’épargne salarial à l’occasion d’un départ à la retraite entraîne-t-il la fermeture du plan ?

Bonne question. Car le départ à la retraite constitue le seul cas où, après la cessation du contrat de travail, les anciens salariés peuvent continuer à effectuer des versements volontaires sur leur plan d'épargne entreprise et l’alimenter de façon automatique ou occasionnelle.

Le médiateur de l'AMF saisit sur le dossier observe une relative confusion autour du thème "liquidation", le nouveau retraité pouvant légitimement penser que son plan étant soldé, celui-ci est clôturé. Par conséquent, le médiateur recommande aux épargnants qui demandent le déblocage de leurs avoirs pour le motif de retraite, de demander de manière expresse l’arrêt des versements volontaires automatiques.

Le médiateur demande aussi aux teneurs de compte de distinguer plus clairement, par exemple sur leur site Internet, les opérations de liquidation des avoirs et de clôture du plan. "Particulièrement lorsque le motif de déblocage est le départ à la retraite, il serait également souhaitable qu’ils attirent l’attention des épargnants sur le fait que, sauf instruction contraire, la liquidation des avoirs n’entraîne pas la clôture du plan", précise le médiateur.


 Autres articles sur le même sujet :
Comment débloquer son Perp ?

Le projet de loi Sapin 2 sur la transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique, prévoit une mesure autorisant les titulaires d'un plan d'épargne retraite populaire (PERP) de faible valeur à débloquer leur épargne par anticipation.

Encouragement des plans de retraite individuels

La Commission européenne souhaite encourager l'épargne via les plans de retraite individuels, afin d'assurer des revenus de retraite suffisants.

Il manque 2 000 milliards pour couvrir les retraites en Europe

Le groupe d’assurance Aviva vient de publier la seconde édition de son étude consacrée au déficit des retraites en Europe. En France, il est plutôt stable : 7 300 € par an pour chaque français.

Un nouveau produit d’épargne retraite ?

L’association française de gestion financière (AFG) propose la création d’un nouveau produit d’épargne retraite individuel.

L'épargne retraite en entreprise en plein boom

A la fin mars 2017, 4,2 millions de salariés et leurs ayants droit étaient couverts par un plan d'épargne retraite entreprise.

Pourquoi le système des retraites va déraper

Le Conseil d’Orientation des Retraites (COR) a publié son rapport annuel qui conclut sur une nouvelle dégradation des équilibres financiers du système des retraites.