C’est le moment de corriger sa déclaration d’impôts06/08/2018  



L’accès à ce service est exclusivement réservé aux usagers ayant déclaré leurs revenus en ligne sur impots.gouv.fr. Les corrections peuvent porter seulement sur les informations relatives aux revenus, aux charges et aux personnes à charge. Il n'est pas possible en revanche de modifier les informations portant sur l'état civil, l'adresse, la situation de famille ou encore les coordonnées bancaires. Les éléments relatifs à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) portés sur la déclaration de revenus peuvent également être rectifiés. Après modification, le contribuable recevra un nouvel avis d’impôt l’informant du montant définitif de l’impôt à payer. Si le contribuable bénéficie d’un dégrèvement et que l’impôt a déjà été payé le trop-perçu sera remboursé.


 Autres articles sur le même sujet :
Ouverture du service de correction des impôts en ligne

L'administration permet aux contribuables ayant télédéclaré leurs revenus de rectifier en ligne leur déclaration.

Les avis d'imposition sont en cours de distribution

L'administration fiscale vient de communiquer le calendrier de l'envoi des avis d'imposition sur le revenu.

Fraude fiscale, fin du guichet pour les repentis

Le ministre de l'action et des comptes publics a annoncé la fermeture, au 31 décembre, du service qui permet aux contribuables détenteurs d'avoirs à l'étranger non déclarés de régulariser leur situation.

Les résidents monégasques vont devoir aller jusqu'à Nice

Un arrêté vient modifier le lieu de déclaration pour les déclarations de dons manuels et de succession des résidents monégasques.

Avis d’imposition immédiat

Selon une information du quotidien "Les Echos", les contribuables qui déclarent leurs revenus en ligne vont recevoir, dès cette année, à l'issue de la déclaration leur avis d'imposition.

Prélèvements sociaux des non-résidents, Bercy joue la montre !

L’administration fiscale a reçu plusieurs dizaines de milliers de demandes de restitution portant sur la CSG-CRDS appliqués aux revenus du patrimoine des contribuables non affiliés à un régime de sécurité sociale français au titre des années 2012 à 2015.