Combien touchent vraiment les retraités ?15/05/2017  



Les quelque 16 millions de retraités que compte la France ont touché en moyenne une pension brute mensuelle de 1 376 € en 2015, selon l'étude annuelle de la DREES sur les retraites.Soit une hausse de 0,7 % sur un an, net d'inflation. L'augmentation s’explique, selon la DREES, principalement par l’effet dit "de noria" : les nouveaux retraités, disposant de carrières plus favorables, perçoivent le plus souvent des montants de pension supérieurs à ceux des anciens retraités. Par ailleurs, sous l'effet des réformes, l'âge moyen de départ à la retraite continue de reculer (61,7 ans). Entre les générations 1950 et 1954, la proportion de personnes retraitées à 60 ans a baissé de 36 points (de 64 % à 28 %). Le départ à la retraite ne signifie pas pour autant la sortie définitive de l’emploi, puisqu'en 2015, 3,5 % des retraités, soit 480 000 personnes, ont cumulé leur retraite avec une activité.
 


 Autres articles sur le même sujet :
1322 euros de retraite

Les retraités français ont touché en moyenne une pension brute mensuelle de 1 322 euros en 2014, selon l'étude annuelle de la DREES sur les retraites.

Il manque 2 000 milliards pour couvrir les retraites en Europe

Le groupe d’assurance Aviva vient de publier la seconde édition de son étude consacrée au déficit des retraites en Europe. En France, il est plutôt stable : 7 300 € par an pour chaque français.

Vive l’actionnariat salarié

En 2015, la France est toujours championne d’Europe de l’actionnariat salarié « démocratique », selon la dernière édition de l’étude de Eres sur l’actionnariat salarié coté.

Retraites : Retards de paiement à prévoir

Près de 4 400 nouveaux retraités sont touchés par des retards de versement de leur pension en Ile-de-France, selon des chiffres communiqués par le ministère des Solidarités.

Pourquoi le système des retraites va déraper

Le Conseil d’Orientation des Retraites (COR) a publié son rapport annuel qui conclut sur une nouvelle dégradation des équilibres financiers du système des retraites.

Retraites Complémentaires : la baisse est actée

Selon une étude du Conseil d’Orientation des retraites (COR), dévoilée le 5 avril 2016 par Le Figaro, les salariés doivent s’attendre à une baisse de leur pension de retraite complémentaire dans les régimes AGIRC/ARRCO. « Un cadre né en 1959, voulant partir à la retraite dès qu'il a cotisé suffisamment longtemps au régime de base, perdra ainsi environ 14,5 % de sa pension complémentaire. Cette « perte» relative s'accentuera au fil des générations pour atteindre plus de 17 % pour un cadre né en 1990. Les salariés non cadres y laisseront un peu plus, soit près de 18 % pour la génération 1990 », précise le journal.