La « problématique » restitution du dépôt de garantie10/10/2016  



La répartition des plaintes reste proche des années précédentes. Les problèmes liés à la location représentent les trois quarts d'entre elles. Les deux premières causes sont la non-restitution du dépôt de garantie et les troubles de jouissance (insalubrité, humidité, conformité électrique, fuites d'eau, chauffage…). Viennent en deuxième place les problèmes liés au poids des charges locatives, à la répercussion jugée abusive et injustifiée de certaines charges sur le locataire. En troisième position, les demandes d'aides concernent les travaux et les désaccords pour déterminer qui doit payer la facturer. La CGL note d'ailleurs que les réclamations sur ce thème progressent depuis 7 ans, soit depuis l'origine du baromètre. Les quatrième et cinquième places portent respectivement sur le délai de préavis à respecter lorsque le locataire ou le propriétaire souhaite mettre fin au bail et sur les expulsions, les demandes augmentant sur ce sujet depuis la création du baromètre en 2009. En revanche, les litiges liés au loyer sont en baisse.


 Autres articles sur le même sujet :
Copropriété : pour ou contre l’individualisation des frais de chauffage ?

Dans un communiqué, la Confédération Générale du Logement réagit à la mesure gouvernementale visant à l’individualisation des frais de chauffage.

Un nouveau diagnostic pour les locations

Pour mettre un logement en location, il faut désormais réaliser un contrôle des installations de gaz et d'électricité. Un de plus !

Location : un loyer sur quatre est illégal

L'association de consommateurs et d'usagers CLCV a renouvelé son enquête sur l'encadrement des loyers parisiens. Il en ressort que moins des deux tiers des annonces de location sont conformes et que, par conséquent, 38 % des loyers proposés dépassent le montant autorisé (contre 42 % un an plus tôt).

Location meublée : cas de nullité du congé

Le congé donné au locataire d'un logement meublé à usage de résidence principale doit être fondé sur la décision de vendre ou de reprendre le logement ou sur un motif légitime et sérieux.

Copropriété : Peut-on faire payer plus un copropriétaire ?

Il n'est pas permis de faire payer un copropriétaire lorsqu'il use d'un équipement commun déjà financé par les charges de copropriété.

65 % de meublés à Paris

Le site Locservice vient de publier une étude sur la part des logements loués en meublé dans les grandes villes de France.