Baisse inédite du patrimoine national21/12/2015  



Cependant, alors que le PIN croît de 0,7 % en 2014, le patrimoine baisse de 1,8 %. Ce repli marqué, inédit depuis la crise de 2008, fait suite à deux années de stagnation. En effet, après trente ans de croissance continue en valeur, le patrimoine national avait reculé de 4,1 % en 2008, en raison d’une forte diminution des prix de l’immobilier, d’un krach boursier et d’une hausse du passif des administrations publiques. Tous les secteurs institutionnels avaient alors été fortement affectés, y compris les ménages. En 2014, les prix des biens immobiliers baissent, mais moins qu’en 2008 et les cours boursiers restent orientés à la hausse. Le patrimoine non financier diminue (13 407 milliards d’euros après 13 516 en 2013), tandis que les actifs financiers augmentent moins vite que les passifs (+ 4,3 % contre + 4,7 %, après + 2,5 % à l’actif et au passif en 2013). Au total, le patrimoine financier net se dégrade sensiblement (– 343 milliards d’euros après – 216 milliards fin 2013).
 


 Autres articles sur le même sujet :
Pourquoi le patrimoine économique national stagne en France

Fin 2013, le patrimoine économique national s’élève à 13 345 milliards d’euros, soit près de huit fois le produit intérieur net de l’année. Comme en 2012, il est presque stable (+ 0,1 % en euros courants après - 0,3 %), notamment parce que les actifs non financiers, principalement des logements et des terrains bâtis, stagnent.

La baisse des prix de l’immobilier pèse sur le patrimoine des ménages

Fin 2014, le patrimoine des ménages s’établit à 10 334 milliards d’euros, soit près de huit fois leur revenu disponible net. Il est quasi stable en 2014 après deux années de faible croissance (+ 0,2 % après + 1,1 % en 2013 et + 1,4 % en 2012, le recul du patrimoine non financier étant compensé par la croissance du patrimoine financier.

Le patrimoine des Français progresse moins vite

Fin 2011, le patrimoine économique national s'élève à 13 620 milliards d'euros, soit près de huit fois le produit intérieur net de l'année. Après un très net rebond en 2010 (+ 8,7 %), il progresse de 5,0 %. Cette modération est liée au ralentissement des prix des terrains et des encours d'actifs financiers.

L’assurance retraite en légère baisse

L’ensemble des cotisations des contrats d’assurance retraite souscrits auprès des sociétés d’assurances s’élève à 10,9 milliards d’euros en 2014, soit une légère baisse de 0,4 %.

La croissance ralentie dans l’OCDE

La croissance du produit intérieur brut (PIB) réel dans la zone OCDE s’est ralentie à 0,4% au troisième trimestre de 2015, par rapport à 0,6% enregistré au deuxième trimestre.

Assurance vie : collecte nette positive en novembre 2015

Le montant des cotisations collectées par les sociétés d'assurances en cumul depuis le début de l’année est de 121,5 milliards d'euros (116,3 milliards d'euros sur la même période en 2014).