Emploi à domicile : hausse de la déduction07/12/2015  



Celle-ci passera de 0,75 € à 2 € par heure travaillée pour toutes les activités de services à la personne (garde d'enfants, ménage, aide aux personnes âgées, etc.) et s'appliquera aux cotisations dues au titre des périodes courant à compter du 1er décembre 2015. Concrètement, pour une heure de travail rémunérée au Smic, cette revalorisation à 2 € fera passer le coût total pour l'employeur de 14,2 € à 13 € indique le Ministère des finances. Les pouvoirs publics entendent ainsi endiguer la chute de l'emploi à domicile, en recul constant depuis trois ans à la suite de la suppression de la déclaration au forfait qui a eu pour effet d'augmenter les charges et donc de doper le travail au noir.


 Autres articles sur le même sujet :
Emplois à domicile : le retour de l'allégement de charges?

Le député Gérard Bapt, rapporteur du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2015 à l'Assemblée nationale, a annoncé jeudi qu'il déposerait un amendement visant à doubler la déduction que peuvent opérer les particuliers employant des salariés à domicile.

Baisse des charges pour les employeurs-particuliers

L'Assemblée nationale a voté une mesure en faveur du portefeuille des employeurs-particuliers. Pour les familles qui font travailler un certain type de salarié à domicile, la réduction de cotisation sera doublée.

Le gouvernement va revoir le dispositif de la taxe sur les dividendes?

L'amendement voté par les députés, visant à taxer les dividendes aux charges sociales, a été contesté par le gouvernement.

L'emploi à domicile souffre de la fin de la défiscalisation

La baisse de l'emploi à domicile s'est accentuée en 2013, selon les chiffres publiés ce vendredi 11 avril par l'Acoss, organisme collecteur des cotisations de Sécurité sociale.

Les nouveaux plafonds à connaître

Le plafond annuel de la Sécurité sociale pour 2016 est de 38 616 €.

Des aides pour transformer les bureaux en logement

L'Assemblée Nationale a voté la semaine dernière une mesure fiscale destinée à faciliter la transformation de bureaux vacants en logements, annoncée par Anne Hidalgo en 2014, lors de la course à la mairie de Paris.