Les Français rêvent de campagne07/12/2015  



L’accès à la propriété reste un des objectifs majeurs des Français, selon un sondage étude BVA pour Doméo. En effet, 67% des locataires actuels pensent un jour devenir propriétaires, et ce, malgré le fait qu’ils sont également une majorité à anticiper une augmentation des prix de l’immobilier dans les grandes villes dans les années qui viennent.
Pour autant, même s’ils ne vivent pas tout à fait dans le logement de leur rêve qui, selon le sondage, est de construction récente et se situe à la campagne, les Français se déclarent à l'aise dans leur situation actuelle. Ils sont 90% à s’estimer satisfaits de leur logement et même 52% à se dire même tout à fait satisfaits, alors qu’ils habitent en majorité en ville, dans une maison et dans un logement ancien.


 Autres articles sur le même sujet :
Rénovation thermique : avez-vous droit à une aide ?

Selon un sondage Opinionway pour monexpert-isolation.fr, les Français ne font pas un bon usage des nombreuses aides à la rénovation thermique et se plaignent d’avoir, en général, froid chez eux, malgré le chauffage.

La taxe foncière a augmenté de 14 % en 5 ans

Selon l’UNPI, entre 2011 et 2016, la taxe foncière sur les propriétés bâties a augmenté de 14 %, en moyenne, pour les propriétaires français.

Loyers en baisse dans les grandes villes

Selon l’Observatoire Clameur, les loyers baissent depuis le début de l’année 2015 dans la majorité des grandes villes de France.

Les Français veulent consommer "responsable et plus durable"

"Pour la première fois depuis 2004, consommer responsable, c'est avant tout consommer autrement pour la majorité des Français (50,5%)", souligne Greenflex, une société de services en développement durable qui a mené cette étude avec le soutien de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe).

Logement étudiant : combien ça coûte ?

La majorité des étudiants en recherche de logement se tourne vers les locations de particuliers.

Le moral des acquéreurs immobiliers pourrait être meilleur

Malgré les bonnes conditions du marché avec de faibles taux d’emprunt, des prix en baisse et des aides gouvernementales adaptées, les acquéreurs ne semblent pas vraiment se rendre compte de la situation favorable dans laquelle ils baignent.